Partagez cette page






Projets collaboratifs de recherche

Retour page précédente / Retour page d'accueil

PROJETS COLLABORATIFS

Sur la thématique de la chaire, 7 projets collaboratifs sont en cours. Ils soutiennent la recherche industrielle avec une logique d'exploitation des résultats.

Les projets permettent d'avoir une visibilité et une expertise reconnue dans des secteurs industriels très compétitifs comme la mécanique, l'usinage à grande vitesse, l"éolien, l'énergie, le ferroviaire et la santé.
D'autres projets de R&D sont en cours de construction.

eCONTACT (2015-2019)

  • Intitulé : Diagnostique en fonctionnement de l'état d'un contact plan / plan en utilisant les mesures électriques
  • Appel à projets : Picardie Technopole 2015
  • Label : Pôle de compétitivité i-Trans
  • Partenaires : CYCLAM, UPJV et Chaire E.T. ESIEE-Amiens
  • Porteur : Olivier DURAND-DROUHIN (UPJV) et Carmelina SANCHEZ (CYCLAM)
  • RH non permanente : 1 thèse (3 ans) Clément PUILLE
  • Résumé :
    Les pompes sont omniprésentes dans notre environnement, les domaines d’utilisations sont multiples: automobile, aéronautique, alimentaire, électroménager, pompage de tous types de produits… Ces dispositifs sont constitués d’un moteur dont l’arbre entraîne par sa rotation un système qui déplace un fluide. Il est donc indispensable, pour que la pompe fonctionne correctement, que le fluide pompé ne soit jamais en contact avec les éléments du moteur. Pour assurer cette fonction, le dispositif retenu dans l’immense majorité des cas est la garniture mécanique d’étanchéité, qui réalise une étanchéité dynamique grâce à deux surfaces annulaires en rotation avec un coefficient de frottement minimal et séparées par un film fluide sous pression. Une garniture défectueuse et la pompe toute entière risque de se détériorer. C’est pourquoi réaliser un diagnostic en temps réel de l’état du contact s’avère un enjeu important. La mesure électrique est la voie innovante retenue dans le projet e-contact pour parvenir à cet objectif. En effet, l’analyse d’un signal électrique traversant le contact peut mettre en évidence des signatures spécifiques associées aux évolutions de l’état du contact dans le temps, en particulier, détecter des signes avant-coureurs de détérioration et ainsi anticiper et optimiser les opérations de maintenance.

OPTIGENIUS (2015-2017)

  • Intitulé : Optimisation énergétique et fonctionnelle des machines d'assemblage à impulsions magnétiques et risques électromagnétiques générés sur environnement matériel et humain
  • Appel à projets : Picardie Technopole 2015
  • Partenaires : BASIS EP, UPJV, PFT Innovaltech, INERIS et Chaire E.T. ESIEE-Amiens
  • Porteur : Robert BOUZERAR (UPJV) et Grégory LEMBROUCK (BASIS EP)
  • RH non permanente : 1 psot-doctorant (2 ans) Issyan TEKAYA
  • Résumé :
    Les machines d’assemblage à impulsions magnétiques exploitent le couplage des courants de Foucault à des impulsions magnétiques à des fins de soudure ou de formage de divers matériaux métalliques. La maîtrise technique et économique des procédés mis en œuvre dans ces machines électromagnétiques requiert le contrôle des impulsions générées ainsi que des efforts électromagnétiques dans les pièces et outils et, en aval, l’amélioration des rendements énergétiques. Le projet OPTIGENIUS a pour objectif principal l’optimisation du générateur d’impulsions magnétiques. L’optimisation organique et fonctionnelle, qui repose sur une caractérisation électrodynamique contrainte par la ‘thermodynamique’, débouche sur des schémas de refonte structurelle permettant l’adaptation énergétique des machines aux besoins industriels exprimés. Mais cette flexibilité énergétique génère des risques potentiels liés aux perturbations électromagnétiques, signature fonctionnelle de ces machines, pouvant affecter l’environnement matériel et humain en perturbant les machines et les tissus vivants et organismes à proximité.

eROLLING (2015-2018)

  • Intitulé : Nouvelle méthode de surveillance et de détection d'efforts et des défaillances dans les roulements
  • Appel à projets : CIFRE (ANRT)
  • Partenaires : EREM, UPJV et Chaire E.T. ESIEE-Amiens
  • Porteur : Paul MAIER (EREM)
  • RH non permanente : 1 thèse (3 ans) Stéphanie BAUDON
  • Résumé :
    L'objectif est d'exploiter la sensibilité et la richesse de la signature électrique locale des roulements pour proposer, à terme, un nouvel outil de détection, de surveillance et de diagnostic des défauts mécaniques dans les machines tournantes.

EROLLING² (2015-2018)

  • Intitulé : Monitoring électrique des roulements
  • Appel à projets : Picardie Technopole 2015
  • Partenaires : EREM, FIVES, GIMA, PFT Innovaltech UPJV et Chaire E.T. ESIEE-Amiens
  • Porteur : Paul MAIER (EREM), Maximilien LECLERCQ (ESIEE-Amiens) et Mohamed GUESSASMA (UPJV)
  • RH non permanente : 1 post-doctorant (2 ans) Charles MACHADO ET 1 ingénieur de Recherche (2 ans) en cours de recrutement
  • Résumé :
    L’une des causes principale de défectuosité des machines tournantes est l’usure et la détérioration des roulements qui a pour conséquence, selon la complexité du moteur, la non disponibilité de la machine pendant un laps de temps plus ou moins long. Ceci est évidemment exacerbé dans le cas d’électrobroches ou de moteurs rapides tels qu’ils sont utilisés par exemple dans les plateformes d’essais ou les bancs de charge. Depuis 2008, les études menées ont clairement établi la pertinence des mesures électriques localisées sur les roulements (et de façon plus générale sur les interfaces en dynamique) et généré une démarche prometteuse. La combinaison de cette technique avec les méthodes principales de surveillance usuellement rencontrées, les surveillances thermique et vibrationnelle, pourra ainsi conduire à un outil de suivi des machines tournantes très performant ainsi qu’un système d’aide à la décision sans égal.

    La démarche du projet combine des mesures électriques réalisées sur des machines tournantes avec une approche numérique nouvelle. Un logiciel métier consistant à reproduire efficacement le comportement électro-mécanique et cinématique d’un roulement est développé. Ce dernier ayant accès aux grandeurs locales de l’interface (pressions de contact, charges, surfaces de contact, épaisseurs de lubrifiant, …) génère des signatures électriques typiques sensibles aux conditions de fonctionnement et facilite ainsi l’interprétation de la mesure expérimentale.

    Du point de vue industriel, la définition d’indices de qualité à partir des mesures électriques et des données issues des méthodes classiques, permettrait de pouvoir suivre l’évolution des roulements qui sont présents dans les broches dans les machines-outils. Ces indicateurs de qualité ouvrent la voie au développement :
    - de broches intelligentes
    - d'outils innovants de surveillance (monitoring), de prédiction et de suivi du vieillissement
    - d'assistance à l'usinage
    pour tendre vers des procédés intelligents et ainsi améliorer la production et la maintenance industrielle.


ADRECOM (2015-2018)

  • Intitulé : Auto-diagnostique et auto-configuration d'une architecture reconfigurable dédiée au transfert sans fils de bus de communication
  • Appel à projets : CIFRE (ANRT)
  • Partenaires : MERSEN, UPJV et Chaire E.T. ESIEE-Amiens
  • Porteur : Olivier BERNARD (MERSEN)
  • RH non permanente : 1 thèse (3 ans) Yacine BOUANBA

ENEURO (2015-2018)

  • Intitulé : Autonomous Tuning of low-power silicon neuron circuits
  • Appel à projets : Programme SAKURA (Campus France)
  • Partenaires : Université de Tokyo, UPJV et Chaire E.T. ESIEE-Amiens
  • Porteur : Kohno TAKASHI (Université de Tokyo) et Filippo GRASSIA (UPJV)
  • RH non permanente : échange de chercheurs et d'étudiants
  • Résumé
    Conception des systèmes électroniques neuromorphiques dans un but de compréhension des mécanismes biologiques ou de contrôle à visée thérapeutique.

EVAST (2016-2018)

  • Intitulé : Évaluation vectorielle de l'aptitude au shuntage des trains
  • Appel à projets : PIA ANR - IRT RAILENIUM
  • Partenaires : SNCF, ALSTOM, VOSSLOH, BOMBARDIER, Etablissement Public de Sécurité Ferroviaire (EPSF), UPJV et Chaire E.T. ESIEE-Amiens
  • Porteur : IRT Railenium
  • RH non permanente : 1 thèse (3 ans) Alexandre RABDANE
  • Résumé :
    Le principe de shuntage est un préalable à la sécurité pour l’exploitation ferroviaire : cependant, les problèmes liés au shuntage sont réels en exploitation, leur acuité et occurrence font l’objet d’une attention particulière des Entreprises Ferroviaires (EF) et des Gestionnaires d’Infrastructures (GI). Ces difficultés rejaillissent sur le processus de certification et d’autorisation des Matériels Roulants (MR) neufs ; ainsi, l’agence ferroviaire européenne (ERA) appelle à ce qu’une méthode claire et harmonisée de caractérisation de l’aptitude au shuntage des matériels roulants soit définie. 
Actuellement en France, le site de Plouaret (Côtes-d’Armor) est le passage recommandé pour la réalisation des essais de shuntage permettant de valider la réponse de l’engin à autoriser dans le cadre de son Autorisation de Mise En Exploitation Commerciale (AMEC) délivrée par l’EPSF. Le site de Plouaret étant l’unique site français, cela induit des délais d’accessibilité au site très longs. À cela s’ajoute des périodes pour lesquelles le site n’est pas accessible car les conditions climatiques et environnementales ne le permettent pas. La compétitivité de la filière et notamment des constructeurs de matériels roulants se trouve ainsi diminuée. 
De plus, la robustesse du processus de certification peut être discutée. De manière plus globale, une même locomotive peut être autorisée différemment en matière de shuntage selon les pays.

    L’objectif principal du projet EVAST (Évaluation Vectorielle de l’Aptitude au Shuntage des Trains), qui sera lancé par l’Institut de Recherche Technologique Railenium, est la définition d’une méthode générique de caractérisation de l’aptitude au shuntage des matériels roulants, à proposer au niveau européen, dans un esprit de sécurité et de simplification (en tenant compte des caractéristiques intrinsèques des MR qui seraient comparées à leurs conditions d’exploitation et aux caractéristiques propres aux infrastructures, afin de tenir compte de cette problématique systémique).